09/09/2016

Allonger l’espérance de vie de son mascara...

Ce n’est pas seulement par excès de coquetterie que les mascaras Lancôme sont tous conditionnés dans des tubes noirs opaques. C’est surtout pour bien protéger les formules maison des effets de l’air, ainsi que de la lumière naturelle et artificielle. Sans cette gaine de protection, elles perdraient progressivement en efficacité, tant du côté soin, que du côté tenue… Or si Lancôme, via ses conditionnements optimisés, met tout en œuvre pour préserver la qualité de ses formules de mascaras longue tenue, et donc, de fait, la bonne santé de nos cils, nous pouvons, nous aussi à notre échelle, en faire de même via deux gestes vraiment très simples :

1.

Limiter au maximum les allers-retours de la brosse dans le tube.

En effet, cette gestuelle mécanique, destinée soi-disant à prélever davantage de matière, fait entrer dans le tube un maximum d’air qui risque de dessécher la formule en version express. Moins fluide, elle sera alors plus difficile à appliquer, avec risque de dépôts le long des cils. La bonne astuce maquillage ? On ne pompe plus ! Dorénavant, en sortant la brosse du tube, on essore le trop plein. Et si on a besoin de la recharger, on prélève la matière à l’aide du goupillon directement dans l’excédent et non plus au fond du tube.

2.

Veiller à toujours bien fermer son mascara.

Un bouchon mal fermé équivaut à laisser son mascara à l’air libre… Avec à la clé, le désavantage cité plus haut. Conclusion, une fois l’application de mascara terminée, on visse le tube au maximum jusqu’à la prochaine utilisation.

Mascara Grandiôse Extrême, Lancôme.

© Nicolas Valois


Sélection