9/29/15

5 sports faciles en extérieur

Difficile de respirer de l’air frais depuis la rentrée ? Et si on adoptait un sport en extérieur, idéal pour s’aérer à la fois les poumons et l’esprit, tout en retrouvant un teint de rose…

Le parcours santé du Bois de Boulogne

Rendez-vous au lieu-dit "Carrefour des 5 routes" (au milieu de l’avenue de St Cloud très exactement), dans le sud-est du Bois de Boulogne. Au programme, 19 étapes réparties sur 2,5 km, toutes imaginées pour solliciter une zone du corps. Rondins pour travailler l’équilibre et le gainage, haies à sauter pour étirer les jambes, barres suspendues destinées au renforcement des bras… Tous les agrès sont en bois et s’intègrent parfaitement dans la nature. On en repart le corps délié, le mental apaisé et le teint rosé.

Le vélo

Habituée à vous déplacer toute l’année en vélo, pourquoi ne pas passer au fixie le week-end ? Ce vélo à pignon fixe, dépourvu de frein, est né dans les années 90 quand, lassés de se faire systématiquement voler leurs vélos, les coursiers new-yorkais ont décidé de les alléger de tout ce qui n’était pas indispensable… L’intérêt ? Un effort physique accru et permanent, aussi bien au niveau des jambes, des bras, que de la sangle abdominale. Le freinage résultant du parfait équilibre entre un pédalage moins intensif et une souplesse contrôlée au niveau de la partie supérieure du corps. Une vraie bonne idée pour oxygéner à fond la moindre petite cellule…

La marche nordique

Cette version sportive de la randonnée se pratique avec deux bâtons qui assurent un mouvement complet du corps, sollicitant ainsi 80% des chaînes musculaires. En plus des cuisses et des fessiers, les abdominaux, les bras, les pectoraux, les épaules et même le cou travaillent, induisant un réel effet tonifiant sur la silhouette. Plus grisant encore, la marche nordique permet de mieux respirer, à condition d’être bien positionné sur ses appuis latéraux. Les experts avancent qu’on gagne jusqu’à 60% d’oxygénation en plus par rapport à une marche classique. Effet euphorisant et teint frais garantis.

La course à pied

L’avantage de cette discipline ? Pendant l’effort, tous les muscles sont sollicités, de la pointe des pieds jusqu’au sommet de la tête. Même si 12 d’entre eux travaillent encore plus que les autres. Lesquels ? Sur la partie supérieure, les deltoïdes, les pectoraux, les dorsaux, les abdominaux, les spinaux (muscles allant de la nuque jusqu’au bas du dos), les lombaires et le psoas iliaque (plus connu sous le nom de muscle du bassin) sont à l’origine de la qualité de la course, ainsi que de la posture équilibrée. Pendant que sur la partie basse, les muscles fessiers, les quadriceps, les ischio-jambiers, les mollets et les muscles de la voûte plantaire veillent à la bonne propulsion du corps. Choisir un grand parc ou un bois à proximité de Paris, pour respirer un air le plus revigorant possible…

La corde à sauter

Exit la corde à sauter de notre enfance. Les versions 2.0 se déclinent en cuir (plus lourdes donc moins rapides au niveau des jambes) ou en PVC (plus légères donc plus rapides). Dans leurs poignées se glissent de petits lests de 120 à 250 grammes qui assurent un travail intensif des bras et des épaules, en plus de celui des jambes. Résultat : 15 minutes de corde à sauter équivalent à 45 minutes de footing. Idéal pour s’affiner en un minimum de temps, tout en s’oxygénant au maximum. Seul impératif : si les plus aguerries n'hésitent pas à sauter pieds nus, il est préférable, pour débuter, de porter une paire de baskets montantes, dotées d’un maintien renforcé pour ne pas s’abîmer une cheville...