30/09/2016

1949. Une collection vraiment royale…

Versailles, Chambord, Fontainebleau… S’il compose ses fragrances avec ses souvenirs de voyage, c’est bien la France, et plus particulièrement ses châteaux, qui inspirent à Armand Petitjean les rouges à lèvres Lancôme de 1949 à 1958.

À l’arrivée ? Trois étuis de rouges au design magistral, aussi flamboyants et raffinés que les monuments dont ils empruntent le nom… Et qui, finalement, ont eux aussi contribué au rayonnement de ce fameux savoir-faire à la française.

Versailles (1949), Chambord (1957), Fontainebleau (1958), Lancôme.

Sélection