10/11/2016

1983. Isabella Rossellini, première égérie Lancôme

Une histoire d’amour… Ainsi pourrait-on qualifier le lien fort qui unit Lancôme à Isabella Rossellini depuis plus de trente ans. Si l’actrice italo-américaine, fille d’Ingrid Bergman et de Roberto Rossellini incarne le cinéma d’auteur avec une beauté fracassante, c’est surtout sa personnalité à la fois libre, sensible et espiègle qui séduit Lancôme, en 1983, quand la Maison la nomme comme égérie. Un rôle qu’elle endossera jusqu’en 1995.

Lancôme compte aujourd’hui plusieurs visages (parmi lesquels : Julia Roberts, Kate Winslet, Penélope Cruz, Lily Collins et dernièrement le top Taylor Hill), et l’histoire d’amour continue, puisqu’Isabella Rossellini revient plus radieuse que jamais en tant que muse Lancôme.Plus qu’un symbole, il s’agit ici d’un véritable message : « Au-delà des valeurs de notre Maison qu’elle représente magnifiquement et dont elle est l’essence, Isabella incarne l’idée d’une beauté accomplie synonyme de bien-être », résume Françoise Lehmann, directrice générale de Lancôme International.