29/10/2015

4 étrangères si Parisiennes

Marie-Antoinette, Joséphine Baker, Romy Schneider, Jane Birkin… 4 femmes, 4 icônes, et surtout 4 preuves incontestables qu’être Parisienne : "ce n’est pas être née à Paris, c’est y renaître", comme l’affirmait Sacha Guitry.

Marie-Antoinette, Autrichienne

Figure emblématique de la coquetterie à la Française, Marie-Antoinette a été la première à susciter un intérêt tout particulier pour les Arts, et notamment la mode. Lorsqu’elle ne jouait pas la comédie sur les planches du Trianon, elle se rêvait bergère dans son hameau, loin de Versailles… Bref, en esprit totalement libre, elle inventa sa propre vie.

Joséphine Baker, Américaine

De la France, Joséphine Baker ne s’est pas contentée d’adopter la nationalité, elle en a aussi épousé le cœur et l’âme. Libérale et avant-gardiste, elle respirait la sensualité et l'intelligence. Entre ses incroyables représentations aux Folies Bergère et sa mythique chanson "J’ai deux amours… Mon pays et Paris", elle a su s’imposer comme l’une des plus grandes icônes parisiennes de sa génération.

Romy Schneider, Allemande

L'actrice a rapidement pris goût aux plaisirs des nuits blanches, de l’anticonformisme et de l’insouciance qui règnent alors en maître à Paris. C’est, avant tout, par son charme, sa gentillesse et sa fragilité touchante qu’elle a réussi, dans les années soixante, à conquérir le cœur des Français… Si bien qu’elle est devenue un modèle de féminité absolu pour toutes les Parisiennes.

Jane Birkin, Anglaise

Elle est, sans nul doute, la plus Parisienne d’entre toutes… Avec son accent britannique tant apprécié des Français, Jane Birkin fait aujourd’hui partie intégrante du patrimoine national. Ses filles, Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon, suivent d’ailleurs ses traces en cultivant plus que jamais ce sens du style très parisien, à savoir : jean usé + trench + sneakers.