09/05/2016

Le bonheur sur toute la ligne

La joie de vivre d’Angèle est intacte depuis sa tendre enfance ! Période à partir de laquelle elle s’est mise à cuisiner et à câliner tous les animaux rencontrés. Normal donc qu’aujourd’hui, elle recueille les chats sans foyer de son quartier et propose un service de catering ultra-sain et bio, en phase avec notre bien-être et la sauvegarde de la planète.

Profession : Créatrice de la cantine saine La Guinguette d’Angèle, également traiteur bio et détox.
Quartier : 75014 Paris.

Si Paris était un aliment ou une recette…?
Une aubergine graffiti. Chic, froide, colorée, originale, surprenante, un peu élitiste aussi… Ou mieux, un oignon, parce que comme Paris, il sent fort, fait pleurer (ça c’est romantique), est chargé d’histoire (on le consomme depuis l’Antiquité, en Europe), et qu’il tient une place importante dans le monde de l’art. Arcimboldo, peintre que j’adore, l’a souvent détourné pour en faire les joues gourmandes de ses portraits...

Les lieux qui incarnent le Paris que vous aimez ?
Le Flore, café mythique de Saint Germain des Prés. J’adore la tenue impeccable des serveurs, la terrasse et surtout, le fait qu’ici, l'œuf à la coque soit servi de manière traditionnelle avec des mouillettes de ficelle et du beurre. J’y retrouve souvent ma mère le samedi, avant une virée shopping à la Grande Epicerie du Bon Marché. La Coupole, lieu traditionnel du Paris bohème des artistes de Montparnasse. Dès 12 ans, je faisais l'école buissonnière pour échapper à la cantine et filer y déguster un plateau d’huîtres.Une balade sur les quais dans le 5ème arrondissement, très exactement devant l’Institut du Monde Arabe. Petite, mon père m’y emmenait à vélo et nous dansions la salsa avec les groupes professionnels. On le fait encore aujourd'hui, mais je remarque que nous dansons extrêmement mal. Enfin, impossible de ne pas citer les Jardins du Palais Royal, la Galerie Vivienne, le parc des Buttes-Chaumont, le marché d'Aligre et la Butte-aux-Cailles…
Le Flore, 172 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris
La Coupole, 102 Boulevard du Montparnasse, 75014 Paris
Quai Saint-Bernard, 75005 Paris.

Une tradition typiquement parisienne ?
Si les Parisiens ont cette fâcheuse habitude du café noir, ils en ont aussi de très bonnes. Mes deux préférées : faire la fête dans leur appartement, sous forme de vrais boums où tout le monde danse et chante et décider d’aller à l’Opéra Garnier à la dernière minute, pour avoir des places pas chères, quitte à être très mal assis…
Opéra Garnier, 8 rue Scribe, 75009 Paris.

Un souvenir fort ou émouvant à Paris ?
Difficile de n’en choisir qu’un seul... Petite, avec mes frères, nous dormions secrètement sur le toit de la maison à la belle étoile, emmitouflés dans de grosses couvertures. On voyait les lumières de Paris scintiller, on imaginait les fêtes, les dîners... Puis, nous étions réveillés par les voitures, le ciel rose, les chants des commerçants, c’était magique. Je me souviens aussi de Roger et Ginette, nos voisins charcutiers qui m'adoraient… J’avais quelques heures quand ils m’ont connue. Comme ils n'avaient pas d'enfant, ils m'ont adoptée. Mon petit tablier était toujours accroché à leur porte. J'étais la reine de leur cuisine, ils me laissaient faire des petites quiches à 2 ans, des œufs en meurette à 3 ans… Devant la porte, il y avait aussi un tripier qui recevait les têtes de veaux… C'était dur pour moi. J’avais déjà en tête de tout faire pour stopper cette horreur et sauver les animaux. A deux ans déjà, je savais quel combat j’allais mener !

Votre vision de la Parisienne ?
Donner l’illusion de ne faire aucun effort pour être jolie ! D’ailleurs la Parisienne dit souvent avec un aplomb que j’adore : “Mon teint nude ? C’est naturel, je ne me suis même pas regardée dans le miroir ce matin”. Alors qu’en vrai, on passe toutes un temps fou à froisser ses longueurs, ou à se faire le teint le plus pur possible. Car, contrairement aux Anglaises, nous pensons qu’il y a une limite à ne pas franchir, et ce, aussi bien au niveau du maquillage que de la mode… La crainte de la Parisienne ? Qu’on la trouve vulgaire !

Quelle est votre routine beauté ? En quoi est-elle parisienne ?
Elle est très simple et se résume en deux mots : nettoyer et hydrater. Ce qui donne le soir : un démaquillage tout en douceur avec de l’huile de coco alimentaire appliquée sur un disque de coton. Et le matin, une toilette efficace avec une crème purifiante. Et pour nourrir ma peau, je suis une adepte des soins simples qui promettent une bonne hydratation.

Une audace ou un interdit en beauté ?
J’adore l’audace ! Une coiffure déjantée ou un maquillage extrême, à base de faux cils en plumes par exemple, c’est frais et original ! A contrario, se faire à la fois les yeux très forts et les lèvres carmin, c’est impensable pour moi ! Il faut savoir choisir…

Une pensée pour vous tirer du lit, les matins difficiles ?
Je bondis littéralement du lit le matin ! J’aime me lever, attaquer une nouvelle journée… Mais si j’ai une petite baisse de régime, je me répète une pensée positive pour me conditionner et ça marche très bien. Par exemple ? “Passe une journée agréable, dans l’entente et la bonne humeur !”. Quand j’ai le temps, je fais aussi un peu de méditation ou quelques respirations… Radical pour passer une journée sereine, en harmonie avec soi-même.

Une petite chose du quotidien qui vous fait sourire ?
Ma grand-mère adorée, âgée de 90 ans, qui rigole tout le temps ! Elle ne se laisse jamais envahir par la moindre contrariété et répète en permanence “Mais on s’en fiiiche”. Je suis assez d’accord avec sa philosophie de vie !

Une découverte qui a changé votre vie ?
Certains aliments bien sûr… D’abord le curcuma, qui en plus d’être un super anti-inflammatoire donne bonne mine. La spiruline aussi qui assure un teint lumineux. Et pour un sérieux nettoyage cutané, doublé d’une purification de l’âme et de l’organisme : une semaine de jeûne par an.

Un secret de beauté ?
Le meilleur d’entre tous : bien manger, bien dormir, respirer et surtout rire, rire, rire !

Les adresses d’Angèle à Paris…
Pour prendre un café, un thé ou un chocolat ? N’importe quel café dans son jus, où les gens sont un peu authentiques…

Où déjeuner entres copines ?
Chez moi ! A la Guinguette D’Angèle, 34 rue Coquillère, 75001 Paris.

La meilleure balade à faire entre copines, avec son amoureux, ou ses enfants ? Entre copines ? Flâner le long du Canal St Martin. Ne pas hésiter à longer ensuite le Canal de l’Ourcq pour atteindre la Villette. Avec son amoureux ? Direction le Parc des Buttes-Chaumont, ou les Jardins du Bois de Boulogne. D’ailleurs si on veut vraiment jouer la carte romantique, pourquoi ne pas opter pour un petit tour de barque sur le lac… Enfin, avec des enfants, je conseille vivement le Luxembourg. J’ai grandi entre les balançoires, les poneys et les petits bateaux, que l’on poussait à l’aide d’un long bâton avec mes frères…

© Hannah&Joël