23/11/2015

Le Paris de Laure de Clermont-Tonnerre

Jeune réalisatrice et actrice prometteuse, Laure de Clermont-Tonnerre met son tempérament fougueux au service de sa création, qu’elle veut sociale et tournée vers l’humain. Cette baroudeuse inspirée, au profil racée, nous dévoile ses habitudes de Parisienne aux origines souvent familiales. Rencontre.

Profession : Réalisatrice et actrice.
Quartier : 7ème arrondissement.

En tant que Parisienne de naissance, avez-vous une habitude propre à cette ville ? Paris est la ville au monde qui me donne le plus envie de marcher. Il y a une mélancolie très poétique à déambuler sans but dans les rues et ruelles des vieux quartiers. Ma balade préférée est de descendre sur les Quais et de suivre le cours de la Seine, du musée d’Orsay jusqu’à la BNF, en m’arrêtant pour rêvasser sur la pointe de l’Île de la Cité.
Musée d’Orsay, 1, rue de la Légion d'Honneur, 75007 Paris. Tél. : + 33 1 40 49 48 14.
Bibliothèque Nationale de France (BNF), quai François Mauriac, 75013 Paris. Tél. : +33 1 53 79 59 59.

Y avez-vous des lieux synonymes de bonheur ? Mon bonheur se niche au cœur des espaces verts de la ville. Premier coup de cœur : un petit parc caché et bien tranquille rue de Babylone, le jardin Catherine-Labouré. L’été, je prends un bon livre et je m’allonge dans l’herbe au soleil jusqu’à la fermeture… Deuxième coup de cœur, un peu moins coupé du monde : le fameux jardin des Tuileries mais surtout quand la fête foraine s’y installe au début de l’été. J’y vais chaque année depuis que je suis petite, j’y retrouve les mêmes manèges. C’est une tradition que je ne rate sous aucun prétexte.
Jardin Catherine-Labouré, 29, rue de Babylone, 75007 Paris.

Des adresses particulières pour dénicher l’inspiration pour vos scénarios ? Je travaille souvent dans le café situé juste en bas de chez moi : le Coutume Café. Il est très agréable et on y trouve les meilleurs cafés de la ville.
Le Coutume Café, 47, rue de Babylone, 75007 Paris. Tél. : + 33 1 45 51 50 47.

Souvent en voyage à l’étranger pour vos tournages, quelle facette de Paris vous manque le plus ? Les ponts et leurs perspectives. Mon préféré est le Pont des Arts, j’y ai passé un temps fou, la nuit, adolescente.

Y a-t-il selon vous des odeurs qui incarnent Paris ? L’odeur de la pluie sur les vieilles pierres.

Une madeleine de Proust parisienne en particulier ? L’odeur de la maison de mes parents : une odeur mêlée de bois et d’ambre.

Trois lieux qui résument Paris dans votre esprit ? Le Grand Palais, le Sacré-Cœur et Notre Dame de Paris. Je dois avoir une fascination pour les monuments qui en imposent et qui poussent à la réflexion…
Grand Palais, 3, avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris. Tél. : +33 1 44 13 17 17.
La Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, 35, rue du Chevalier de la Barre, 75018 Paris.
Cathédrale Notre Dame de Paris, 6, parvis Notre-Dame - place Jean-Paul II, 75004 Paris.

Avez-vous des repaires dans la capitale pour vous ressourcer ? Les Bains du Marais, et plus particulièrement leur hammam, où je retrouve mes amies. Un cliché féminin irrésistible.
Les Bains du Marais, 31-33, rue des Blancs Manteaux, 75004 Paris. Tél. : +33 1 44 61 02 02.

Vous voyagez beaucoup pour vos rôles et vos réalisations de courts et longs-métrages, pourriez-vous vivre dans une autre ville que Paris ? Je passe la moitié de mon temps à New-York pour mon travail. J’y ai déjà vécu. L’équilibre des deux villes est idéal selon moi.

Qu’est-ce qui vous rend heureuse ? Les fous rires, l’amour et la création.

Une activité qui dope le moral ? Le sport, que je pratique invariablement trois fois par semaine : natation, course et boxe.

Avez-vous un porte-bonheur ou une pensée qui vous accompagne chaque jour ? Un bracelet en or de ma grand-mère.

Votre évocation parfaite du bonheur ? Aimer et être aimée.

Le film qui vous donne le sourire ? "Amélie Poulain" de Jean-Pierre Jeunet.

3 morceaux de musique catalyseurs d’énergie ? "Bad Girl" de Lee Moses, "Our love will never go" de Bo Didley, "Judge not" de Bob Marley.

Une technique particulière pour faire le vide ? Je pars en Bretagne dans ma maison de vacances, l’air frais et iodé a sur moi des vertus régénérantes.

Un réflexe anti-blues ? Nager dans la mer dès que possible. Sinon, j’opte très facilement pour la bonne vieille technique du carré de chocolat.

Votre dernier fou-rire ? Avec Joséphine, mon amie d’enfance, avec laquelle je continue de grandir. C’est la personne qui me fait le plus rire au monde. On a des fous rires dès que l’on se voit ou qu’on se parle, c’est à dire presque tous les jours.

Avez-vous des icônes parisiennes ? Sonia Rykiel et Simone de Beauvoir.

Votre vision de la Parisienne ? Une femme élégante, l’air insolent et mystérieux, avec un long trench et une marinière, assise au Café de Flore.
Café de Flore, 172, boulevard Saint-Germain, 75006 Paris. Tél. : + 33 1 45 48 55 26.

En quoi vous sentez-vous Parisienne ? J’ai une relation amoureuse avec Paris. Paris m’étouffe lorsque j’y passe trop de temps, Paris me manque lorsque je suis à l’étranger. Je suis toujours heureuse d’en partir et toujours soulagée de rentrer.

Si vous ne pouviez emporter qu’un seul produit de beauté dans une soirée parisienne… Un rouge à lèvres, invariablement.

Un plat fétiche de la cuisine française ? La blanquette de veau.

Celui que vous cuisinez à vos amis, votre famille ? Du poulet accompagné d’une bonne purée de pommes de terre.

Un régime alimentaire particulier ? Une détox à base de jus frais. J’essaie de tenir deux, trois jours en général. Et l’effet est réellement au rendez-vous. C’est donc devenu une habitude après les périodes gourmandes un peu trop fastes…

Une gourmandise à déclarer justement ? Le chocolat. Et encore plus inavouable, je l’aime inconditionnellement sous toutes ses formes.

Regrettez-vous une jolie tradition française ? Les déjeuners du dimanche en famille. Nous sommes tous éparpillés à l’étranger, donc ils deviennent de plus en plus rares…

L’attitude très parisienne à adopter dans un dîner ou au cours d’une soirée ? L’air mystérieux, détaché, le pas nonchalant, avec un regard de velours.

Les adresses de Laure à Paris

Pour déjeuner ou dîner entre amis ? L’imparable Café de Flore, la taqueria mexicaine chic, la Candelaria, le restaurant gastronomique italien, le Sardegna a Tavola, la guingette des soirs d’été, le Rosa Bonheur, la boucherie-resto argentine l’Unico, et le très sage et très bon restaurant chinois, le Lao Tseu.
Candelaria, 52, rue de Saintonge, 75003 Paris. Tél. : +33 1 42 74 41 28.
Sardegna a Tavola, 1, rue de Cotte, 75012 Paris. Tél. : +33 1 44 75 03 28.
Rosa Bonheur, Parc des Buttes Chaumont, 2, avenue des Cascades, 75019 Paris. Tél. : +33 1 42 00 00 45.
L’Unico, 15, rue Paul Bert, 75011 Paris. Tél. : + 33 1 43 67 68 08.
Lao Tseu, 209, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris. Tél. : +33 1 45 48 30 06.

Pour faire de jolis cadeaux ? Kin Liou, rue du Bac, magasin de superbes antiquités (tableaux, lampes ou bougeoirs). Idéal pour offrir des objets uniques ! Et Ciné-Images Gallery, rue de Babylone, où l’on peut se dégoter des affiches de cinéma d’un autre temps. Irrésistible !
Kin Liou, 81, rue du Bac, 75007 Paris.
Ciné-Images Gallery, 68, rue de Babylone, 75007 Paris.

Pour un déjeuner entre copines ? La cantine japonaise spécial bento, Nanashi.
Nanashi, 31, rue de Paradis, 75010 Paris. Tél. : +33 1 40 22 05 55.

Pour acheter des objets de déco ? Le Conran Shop, véritable caverne d’Ali Baba de la décoration d’intérieur.
The Conran Shop, 117, rue du Bac, 75007 Paris.


Photos : Hannah & Joël