31/08/2015

Le Paris gourmand d’Emma Gilkeson Bureau

En deux ans à peine, les choux XXS d’Emma Gilkeson Bureau se sont imposés comme des incontournables parisiens. Sans doute parce que la jeune femme, tout droit venue du Midwest des États-Unis, a su impulser son naturel, sa délicatesse et sa bonne humeur, dans l’univers (très) classique de la pâtisserie. Rencontre.

Profession : Gérante de La Maison du Chou
Quartier : 9ème arrondissement

En tant que Parisienne de cœur, avez-vous une habitude propre à cette ville ? Après avoir conduit mon fils à l’école, je prends toujours le temps de m’informer des dernières nouvelles, de lire mes mails ou encore de buller sur Instagram, autour d’un bon Chai Latte à la terrasse du Kooka Boora.
Kooka Boora, 53, avenue Trudaine&62 rue des martyrs, 75009 Paris. Tél. : + 33 1 56 92 12 41.

Y avez-vous des lieux synonymes de bonheur ? Le trampoline du jardin des Tuileries ! Mon fils, et moi, y sautons à cœur joie.

En voyage à l’étranger, quelle facette de Paris vous manque le plus ? Les immeubles Haussmanniens, leurs portes et leurs balcons, aux règles architecturales bien précises. Les visages que je croise régulièrement dans mon quartier et qui, à force, me sont familiers. Les rues que je connais si bien, maintenant… En revanche, je dois bien le reconnaître : l’attitude revêche de certains garçons de café, au même titre que celle des conducteurs de taxis, ne me manque absolument pas !

Y a-t-il selon vous des odeurs qui incarnent Paris ? L’odeur des boulangeries, d’un expresso serré ou encore des bougies Dyptique. Et bien qu’elle soit beaucoup moins agréable, il faut l’avouer, celle du métro est tout aussi typique.

Trois lieux qui résument Paris ? La place Maubert parce que j’y ai rencontré mon mari. La galerie Vivienne pour ses plafonds magnifiques et sa sélection tout aussi incroyable. Et la place Fürstenberg, forcément ! Mon mari m’y a emmenée alors que nous nous promenions un soir d’automne. Et ce, avant même d’envisager d’y tenir une petite échoppe… J’aime encore davantage m’y balader la nuit.

Avez-vous des repères dans la capitale pour vous ressourcer ? J’adore me perdre dans le Marais ou flâner des heures au Printemps ou au Bon Marché.

Une balade de prédilection près de chez vous ? C’est presque devenu un rituel : je descends la rue des Martyrs avant de rejoindre la rue Lafayette. De là, il y a une vue imprenable sur les toits de l’Opéra… C’est vraiment saisissant ! Après avoir contemplé le panorama, je continue rue Richelieu (ou rue Saint-Anne, en fonction de mon humeur du jour) pour atterrir au Palais Royal. Sinon, je continue jusqu’aux Tuileries.

Le cadeau 100% français à faire à un étranger ? Des macarons.

Qu’est-ce qui vous rend heureuse ? Quand je récupère mon fils, le soir, et qu’il me raconte sa journée et tous les petits potins de l’école... C'est tellement différent de ce que j’ai pu vivre aux États-Unis, cela me surprend, m’émerveille et me donne une autre vision de la culture française.

Un mantra bonne humeur ? “I trust the universe.”

Votre évocation parfaite du bonheur ? Être sur les plages du Mexique avec toute ma famille… Quel bonheur !

Le film qui vous donne le sourire ? Peu importe, pourvu que ce soit un Disney. En ce moment, je les regarde en boucle avec mon fils.

Trois morceaux de musique catalyseurs d’énergie ? Nina Simone – "My baby just cares for me", Luis Miguel – "Ahora te puedes marchar", et je dois bien l’avouer : tous les morceaux de Beyoncé.

Une pensée pour vous tirer du lit les matins difficiles ? Instagram + une bonne tasse de thé = le combo parfait !

Une technique particulière pour faire le vide ? Partir de la maison avec mes écouteurs et me perdre dans une rue de Paris, que je ne connais pas. Une escapade version express, en somme.

Un réflexe anti-blues ? Je prends des cours de yoga… Et quand je manque de temps, je fais un peu de stretching à la maison.

Votre dernier fou-rire ? Après mille discussions entres copines…

Un plat fétiche dans la cuisine française ? La blanquette de veau, à condition qu’elle soit cuisinée par mon mari !!!

Celui que vous cuisinez à vos amis, votre famille ? Le guacamole ! Une recette que je tiens de ma grand-mère. Autre option : je deviens le commis de mon mari pour préparer, à quatre mains, de bonnes lasagnes. En plus, c’est hyper convivial.

Une recette pour stimuler votre niveau énergie ? Un bon jus pressé. Fruits, légumes… Peu importe, tant qu’il y en a beaucoup.

Un régime alimentaire particulier ? Je mange de tout, quand j’en ai envie, en faisant simplement attention aux proportions.

Une gourmandise de prédilection ? Il y a trop de choses !!! Mais j’avoue avoir une petite préférence pour la tarte au citron. Et, tout ce qui est à base de chocolat…

Si Paris était une pâtisserie ? Le Paris-Brest.

Si la Parisienne avait une saveur ? Sucrée avec une pointe d’acidité.

En quoi La Maison du Chou est une adresse typiquement parisienne ? Le chou à la crème est une pâtisserie typiquement française, très ancienne et injustement oubliée. En créant La Maison du Chou, nous souhaitions lui redonner ses lettres de noblesse et le remettre au goût du jour, tout en lui impulsant une identité propre, 100 % parisienne. Au-delà d’une recette entièrement revisitée, la boutique a été pensée pour transporter dans une autre époque, comme si le temps s’arrêtait. L’idée étant de reproduire les anciens troquets de Paris avec de vieux meubles, chinés aux Puces.

La place de Fürstenberg… Un symbole, une évidence ? Que vous évoque-t-elle ? Quand la boutique, place Fürstenberg, s’est offerte à nous, nous savions que nous ne pouvions pas laisser passer une telle opportunité. C’est un véritable joyau caché en plein cœur de Paris, dans un quartier singulier qui s’apparente presque à un petit village plein de charme. Au final, nous avons tout de suite été adoptés par le voisinage… Aujourd’hui, nous avons le sentiment de faire partie de quelque chose de spécial, d’unique.

En quoi votre routine beauté est-elle parisienne ? Je ne peux plus me passer d’eau thermale… Le matin, elle réveille illico les traits de mon visage. Je ne peux pas vivre, non plus, sans mon rouge à lèvres. Mon astuce ? Une couleur polyvalente qui se porte aussi bien le jour que le soir.

Avez-vous des icônes parisiennes ? Inès de la Fressange : n’importe quelle fille tuerait pour avoir son style classique et facile, en même temps. Léa Seydoux, aussi. Pour son allure très française et sa personne, avec laquelle on rêverait d’entamer une conversation autour d’un bon café… Comme avec toutes les Parisiennes, d’ailleurs !

Que vous dites-vous en vous regardant dans le miroir ? On est en retard !!!

Si vous ne pouviez emporter qu’un seul produit de beauté dans une soirée parisienne… Un bâton de rouge. C’est le moyen idéal pour apporter toute l’attention sur mon sourire, sans ne jamais trop en faire !

Le geste beauté de la Parisienne qui se suffit à lui-même ? Des lèvres carmin. Une valeur sûre qui, en prime, a l’avantage de ponctuer n’importe quel look.

Comment définissez-vous la beauté d’une femme ? J’aime regarder une femme marcher dans la rue avec juste ce qu’il faut de confiance en elle… Lorsqu’elle connaît son charme, mais n’en joue pas pour autant. Et, ces petites choses singulières qui la caractérisent : ses mains, ses lèvres, ses yeux, ses oreilles. Ces choses que nous mettons toutes en avant à notre manière.

Une adresse près de chez vous pour offrir un cadeau beauté ? Je pourrais me faire masser les pieds pendant des heures, alors probablement une séance chez Color of Culture.
Color of Culture, 40, rue des Martyrs, 75009 Paris.

Votre vision de la Parisienne ? Une femme sûre d’elle qui, au saut du lit, et d’un simple geste, que ce soit en tennis ou en talons, les cheveux attachés ou détachés, est capable d’affronter le monde. Et qui ne commence jamais sa journée sans un expresso.

En quoi vous sentez-vous parisienne ? Accompagner mon fils à l’école, croiser d’autres parents d’élèves, boire un bon café, saluer les commerçants… La vraie vie de quartier, en somme, c’est en ça que je me sens vraiment parisienne. Bon et il faut bien l’avouer, depuis que je me repère seule dans les bus aussi...

3 petites choses qui vous font sourire ? Sans hésiter, les dessins de mon fils, la lueur apaisante d’une bougie et la beauté poétique des fleurs.

Vos adresses à Paris ?
Pour faire de jolis cadeaux ? Colette
(213, rue Saint-Honoré, 75001 Paris) et Merci (111, boulevard Beaumarchais 75003 Paris).

Pour vous faire masser ou décompresser ? Six Senses Spa (3, rue de Castiglione, 75001 Paris).

Pour prendre un café, un thé ou un cocktail ? KB cafeshop (53, avenue Trudaine, 75009 Paris), Le Telescope (5, rue Villedo, 75001 Paris), Le Mansart (1, rue Mansart, 75009 Paris) ou le Glass (7, rue Frochot, 75009 Paris).

Pour déjeuner entre copines ? La Maison Mère (4, rue de Navarin, 75009 Paris), Buvette (28, rue Henry Monnier, 75009 Paris) ou Nanashi (6, rue de Tournon, 75006 Paris).

Pour acheter des objets de déco ? Les brocantes.

Photos : Hannah & Joël