08/08/2016

Le Paris surprenant de Julie de Libran

Après Caroline de Maigret, c’est au tour de Julie de Libran, directrice artistique de la maison Sonia Rykiel, de signer la collection capsule de la rentrée 2016 chez Lancôme. Rencontre avec cette Parisienne aussi chic que naturelle.

Si Paris était une pièce de mode…
Ce serait une robe… Paris est une ville aux multiples visages. Cette robe pourrait donc être tour à tour architecturée, fluide, minimale, féminine, colorée, surprenante, noire… Il y a 1001 jolies manières de retranscrire Paris dans une robe.

Parlez-nous de cette collaboration avec Lancôme...
J’étais très contente que Lancôme, marque de beauté française incontournable, s’adresse à moi. Je trouve que cette association avec la maison Sonia Rykiel, elle aussi très en lien avec la femme française, prend tout son sens. À leur manière, ces deux maisons cherchent à sublimer les femmes, les accompagner, leur procurer des moments de surprise… L’inspiration était évidente : la femme parisienne de Saint-Germain-des-Prés, qui aime aussi bien la littérature que l’art, ou passer un moment dans un café… D’où ces petits dessins sur les boîtiers à la fois ludiques et émouvants.

Et les produits ?
Les palettes abritent des couleurs pensées pour toutes se combiner entre elles… Encore mieux, dans un souci de prévenir la moindre faute de goût - et croyez-moi, ce point est capital pour les Parisiennes - des propositions sont même gravées sur les miroirs. Enfin, je suis sous le charme du crayon à lèvres double mine rouge Parisian Lips, alors que je ne mets jamais de couleur sur mes lèvres. Son atout : une formule baume à peine teintée, qui, appliquée seule, galbe les lèvres et donne un coup de frais à l’ensemble du visage. Le soir, il ne reste plus qu’à faire rougir sa bouche grâce à la pointe carmin…

Quels sont, selon vous, les signes distinctifs de la Parisienne ?
Un maquillage sophistiqué, bien dosé. Si, à mes yeux, les Parisiennes sont toutes différentes, elles ont pour point commun d’aimer les produits de makeup faciles, pratiques, intuitifs, qu’elles peuvent utiliser dans leur voiture en allant travailler… Leur maquillage n’est jamais trop apprêté, trop net. Les Parisiennes aiment au contraire y glisser une petite touche d’audace.

Un souvenir fort à Paris ?
Il y a quelques années, quand les quais n’étaient pas totalement fermés, nous avons passé une journée et une bonne partie de la nuit à nous balader à vélo, avec des amis. Voir Paris se réveiller, vivre la journée et s’endormir : une impression extraordinaire.

Des interdits en beauté ?
Maquiller de concert les yeux, les joues et la bouche ! Il faut 1/ choisir la zone de son visage sur laquelle on souhaite porter l’éclairage. Et 2/ savoir doser la quantité de pigments, c’est indispensable et ça, la Parisienne en a bien conscience !

Où peut-on vous croiser pour…

Prendre un café ? Je m’échappe en face des ateliers : au Café de Flore !
Café de Flore, 172 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris.

Déguster une gourmandise ? Si je ne suis pas attirée par les pâtisseries, j’ai en revanche un faible pour le bon chocolat. Rien de tel qu’un carré bien noir avec un café serré. Mon adresse : Debauve & Gallais. Entrer dans la boutique est une expérience… Le parfum du chocolat, l’atmosphère, leurs jolies boîtes… J’adore ce lieu !
Debauve & Gallais, 33 Rue des Saints-Pères, 75006 Paris.

Déjeuner entre amies ? J’aime particulièrement les saveurs japonaises… Et le restaurant Yen est mon préféré. D’ailleurs, c’est amusant, je rentre de Tokyo où plusieurs Japonaises m’ont dit elles aussi avoir beaucoup apprécié cet endroit.
Yen, 22 Rue Saint-Benoît, 75006 Paris.

Vous balader ? Respirer ?
Si je ne peux pas faire une excursion dans notre jolie campagne française, alors je me rends, soit au jardin du Luxembourg, soit au Jardin Catherine-Labouré. Un lieu secret, magique. Le week-end, je vois parfois des familles venir y pique-niquer. Quelle bonne idée !

Trouver de l’inspiration ?
La campagne française… Marcher pieds nus dans l’herbe, regarder le ciel, caresser le tronc d’un arbre, respirer l’air pur… Voici mon secret pour renouveler mon inspiration, et recharger au passage mes énergies.

©Alexandre Tabaste